L'athlète et membre de Berga Resort Nuria Picas, a terminé deuxième dans l'Ultra Trail du Montblanc, dans ce qui était sa première participation à une épreuve de longue distance.


Nuria Picas a franchi la ligne d'arrivée de l'Ultra Trail du Mont Blanc (UTMB) à la deuxième place avec un temps de 24:32:20 après avoir parcouru les 168 kilomètres de la course. Ce fut la première fois que l'athlète a participé à ce test, et sa première incursion dans la course pendant plus de 100 kilomètres. Finalement, elle a réalisé à la fois comme Rory Bosio, classé premier, il a battu le record de l'épreuve en 2007 fixé par Nikki Kimball avec un temps de 25:23:45.


L'UTMB est l'un de la légendaire circuit de course trail running. Avec une distance de 168 kilomètres et 9600 mètres de dénivelé, la course se déroule dans des paysages spectaculaires autour du Mont-Blanc.


La course démarre le vendredi 30 Août à 16h30 dans la ville française de Chamonix. Le soleil brillait dur et température agréable accompagné les coureurs dans la première section de la route. Spades est venu en premier lieu au premier point d'assistance Contamines (31 km, 1170). De là a commencé la première ascension de la forte Croix du Bonhomme (44 km, 2443 m). L'athlète catalan a continué rapidement et en première place "Les trois premières heures de la course, je me sentais très bien et moi avons vraiment apprécié l'atmosphère à la fois que la tournée"


Traverser la frontière avec l'Italie Col de la Seigne (60 km, 2516 m), Spades avancé résolument dans l'obscurité, si, comme il l'a reconnu, a été l'un de ses handicaps "Pour moi, la pire partie de la course était quand il faisait nuit et les heures suivantes. Il est une sensation étrange, je vais courir seul avec l'avant sans savoir exactement où il va ou non pour mesurer les distances. Je remarquai que le taux est tombé de mon corps et m'a pris avant".


L'American Rory Bosio passé, mais comme déjà expliqué ci-dessus, Spades joué leur race, leur réservant des forces pour les phases finales et non se laisser emporter par la pression.


Le Col de seigle de la qui a commencé une descente raide à travers l'arête du Mont-Favre (km 68, 2435m) jusqu'à Courmayeur (km 77, 1200m), où sont venus pique 2h du matin. En très peu de fournitures, le Catalan se préparait à faire face à ce qui serait une longue nuit "La nuit m'a fait très longtemps, et je eu plus de problèmes avec la nourriture car il était difficile de trouver quelque chose que je me sens comme manger». La hausse attendue, comme en Suisse, le légendaire Grand Col Ferret (km 99, 2537m), l'un des tronçons les plus difficiles de la course.


De Col Ferret a commencé une pente raide qui descendait vers le prochain point d'assister à Champex-Lac (122 km, 1477m), où il est devenu visiblement fatigué. Là, après les Spades de ravitaillement a été en mesure de récupérer la situation et profiter de sa grande capacité de concentration et de force mentale pour conserver la deuxième position, malgré transportant Emma Roca collé à ses talons. Pour atteindre Trient (139 km, 1300m) revient à prendre un bon rythme, dont il a su conserver jusqu'à la fin "Pour prendre de la journée, tout est allé mieux. Je remarquai comment mon corps me suis réveillé et je commençais à ramasser rythme nouveau et le désir. De là, il a été une bataille avec Emma, ​​qui a été mon plus grand rival. Cependant, je suis parvenu à garder la distance et atteindre la deuxième ligne d'arrivée"


Très excité, Spades est venu à Chamonix lanceur de test de couronnement avec un temps de 24:32:20. Après avoir traversé la ligne d'arrivée, l'athlète a joué dans un certain salut très émotionnelle à tous ceux qui étaient venus à Chamonix pour l'encourager, et a exprimé sa gratitude à l'équipe technique qui a accompagné au cours de la fourniture et tous les gens qui l'ont soutenu pendant toutes ces heures.


Spades, il n'y avait pas d'objectifs spécifiques pour faire face à cette preuve, affirmé être très satisfaits du résultat "En ce moment je suis fatigué et je l'ai beaucoup souffert dans certaines parties de la course, mais la vérité est que je suis très heureux avec le résultat. Participant pour la première fois dans une course si longtemps et avoir atteint cette position est une grande réussite pour moi. Je ne pouvais pas faire sans les stations pour les gens aide ou les aides qui viennent me accompagner"


Avec cette incursion majeure dans le monde de pique interurbains devenu l'un des athlètes les plus tenir dans le sentier panoramique actuelle.


Source et photo: Appuyez sur Nuria Picas